Show Less
Restricted access

Devenir chef d’établissement

Le désir de leadership à l’épreuve de la réalité

Series:

Laetitia Progin

Devenir directeur, c’est apprendre à exercer une fonction hiérarchique à laquelle, en tant qu’enseignant, on n’est pas initialement préparé, en assumant une autorité que l’on est désormais censé incarner. Afin d’analyser cette phase particulière durant laquelle les directeurs apprennent à se positionner et à exercer du leadership, l’auteure identifie les contradictions et les tiraillements auxquels les cadres scolaires sont soumis, et qui génèrent des épreuves spécifiques à ce métier et à ses débuts.

Cet ouvrage offre des pistes quant aux ressources mobilisées par les cadres scolaires afin de surmonter les épreuves qu’ils rencontrent. Il interpelle également l’ensemble des acteurs du monde de l’éducation et de la formation en proposant, pour la première fois en Suisse romande, des données probantes sur les spécificités de l’entrée dans le métier de cadre scolaire. Enfin, il questionne les dispositifs actuels de formation des cadres scolaires en proposant des perspectives pour penser une formation adaptée aux besoins des formés.

Show Summary Details
Restricted access

L’épreuve de la juste expertise

Extract



La quatrième et dernière épreuve rencontrée par les directeurs débutants est celle de l’épreuve de la juste expertise.

ENTRE LE DÉSIR D’INFLUENCER LES PRATIQUES PÉDAGOGIQUES ET L’INACCESSIBILITÉ DE LA CLASSE

Toute contradiction est vécue comme une véritable épreuve par les directions d’école comme celle d’apprendre à se situer sur la scène directoriale en étant tiraillé entre le désir (et le devoir) d’exercer un leadership pédagogique et le fait que la classe leur était devenue un terrain d’action peu accessible. Les directeurs n’étaient plus en mesure d’intervenir à tout moment en classe, comme ils le faisaient autrefois, pour montrer le bon geste professionnel. Ils pouvaient parfois s’y inviter, par autorité, mais au risque que cela soit vécu comme une ingérence ou une inspection. La classe n’était plus pour eux un espace d’action légitime:

À chaque agent son territoire, le professeur dans sa classe, espace où le personnel de direction a le sentiment de perdre son pouvoir et sa légitimité [...]. Le chef d’établissement fait l’expérience d’une territorialisation au sens où la classe constitue un lieu où sa présence et son pouvoir n’ont pas de reconnaissance. Sauf quelques situations exceptionnelles (incident, communication [...]), la présence du personnel de direction dans la classe a plutôt valeur d’exception (Baluteau, 2009, para. 8).

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.