Show Less
Restricted access

Outils d’enseignement : au-delà de la baguette magique

Outils transformateurs, outils transformés dans des séquences d’enseignement en production écrite

Series:

Martine Wirthner

Un nouveau dispositif – un outil de travail – transforme les pratiques des enseignants qui, à leur tour, interprètent le nouvel outil et le réinventent. Comment cela se passe-t-il précisément dans les classes ? En quoi ces transformations sont-elles source de développement professionnel ?

Cet ouvrage rend compte des résultats d’une recherche en didactique du français, menée avec des enseignants du secondaire I de Suisse romande (élèves de 13–14 ans). Quatre enseignants ont expérimenté un dispositif original qui leur était présenté touchant à l’enseignement de l’écriture d’un résumé informatif. Avant cela, ils ont réalisé une séquence d’enseignement sur un objet similaire selon leur façon habituelle de le traiter.

Les observations faites dans les classes montrent comment les enseignants ont organisé les séquences d’enseignement, quels sont les outils qu’ils ont retenus, la manière dont ils les ont utilisés et les changements qu’ils ont choisi d’y apporter.

Démarche, constats et conclusions intéresseront aussi bien les chercheurs, les formateurs que les responsables scolaires concernés par l’introduction de nouveaux dispositifs d’enseignement dans les classes.

Show Summary Details
Restricted access

Les outils de L’enseignement

Extract



Le spécialiste en la matière, Leroi-Gourhan (1964), montre que l’apparition de l’outil (qu’il date à la fin du tertiaire, début du quaternaire, il y a environ trois à quatre millions d’années) marque un pas décisif dans l’histoire de l’être humain. L’outil naitrait de la transformation anatomique de l’homme, en particulier de sa main – libérée de la locomotion –, de sa denture, et de son cerveau, devenu plus volumineux. Durant des millénaires, les premiers outils fabriqués par les Australanthropes présentent une forme stéréotypée. Selon Leroi-Gourhan, cette fabrication implique un état réel de conscience technique. De plus, pour lui, l’outil n’existe vraiment que dans le geste qui le rend techniquement efficace. La part du biologique est pour beaucoup dans l’évolution des outils, jusqu’aux plus sophistiqués d’aujourd’hui qui s’inscriraient dans la lignée établie dès l’origine et dont on trouve les traces dans les diverses opérations pérennes que l’homme y a intégrées. Selon Clarke (1980/2001), si l’homme, à un moment donné de son histoire, a créé des outils, il s’est aussi transformé grâce à eux;

On a longtemps pensé que l’homme était devenu intelligent parce qu’il avait imaginé, un jour, de fabriquer des outils de pierre. Les préhistoriens considèrent aujourd’hui que les choses sont plus subtiles: né de l’imagination créatrice des ancêtres de l’homme, l’outil va les rendre plus intelligents, et va donc lentement les aider à devenir...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.