Show Less
Restricted access

Les fables à l’école

Un genre patrimonial européen ?

Series:

Edited By Brigitte Louichon, Marie France Bishop and Christophe Ronveaux

Cet ouvrage s’intéresse aux fables à l’école car le genre est présent au sein des écoles publiques européennes depuis le XIXème siècle. Des chercheurs européens en didactique de la littérature, regroupés au sein du réseau HELiCE, analysent quels enjeux didactiques sont impliqués dans l’enseignement des fables.

Show Summary Details
Restricted access

La vengeance de la grenouille, ou les permanences et évolutions du corpus des Fables de La Fontaine au collège français et ses différents usages scolaires (1985-2013) (Magali Brunel)

Extract

La vengeance de la grenouille, ou les permanences et évolutions du corpus des Fables de La Fontaine au collège français et ses différents usages scolaires (1985-2013)

Magali Brunel

Caglar engage son étude de La Fontaine sur une expression troublante, «l’histoire d’un malentendu» (2005, p. 3): «La Fontaine a voulu sortir la fable de l’école et la faire admettre en littérature: pour y être trop bien parvenu, il est devenu l’auteur scolaire par excellence, l’auteur français le plus souvent inscrit aux programmes [...]». Dès l’Antiquité, les fables s’inscrivent dans une tradition pédagogique, ce qui amène très vite l’oeuvre de La Fontaine, grâce à l’adaptation du genre aux canons du «génie français» que l’artiste a su réaliser, à être associée à un texte scolaire. La tradition scolaire fait ensuite porter à la fable le rôle de transmission des valeurs de la morale républicaine, la poussant parfois à devenir, selon Canvat et Vandendorpe (1996), «le véhicule d’un catéchisme infantilisant et d’une axiologie schématique en noir et blanc» (p. 48). Elle lui assure aussi sa pérennité et son rayonnement, la fable constituant un noyau dur de l’imaginaire collectif français, et une référence fort présente dans le discours social1.

Cependant, la place des Fables dans l’enseignement n’est pas constante, au point qu’en 1991, Schmitt (1991) explique: «la fable entendue comme genre littéraire n’a pas [de] place privilégiée,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.