Show Less
Restricted access

Évaluation partenariale des politiques publiques d’éducation

L’expérience d’un dispositif d’évaluation du fonctionnement de l’enseignement primaire

Series:

Jean-Marc Huguenin and Georges Solaux

Dans cet ouvrage, la méthode de l’évaluation partenariale est développée et appliquée à des cas concrets de politiques publiques d’éducation. Selon cette méthode, les parties prenantes aux politiques d’éducation sont associées aux principales étapes de l’évaluation. Cela permet aux partenaires sociaux d’influer sur le processus, de s’en approprier les résultats et d’en faciliter leur mise en œuvre.

L’ouvrage expose tout d’abord trois cas concrets d’évaluations partenariales dont les étapes d’analyse sont détaillées. Les perceptions et les réactions des parties prenantes y sont notamment relatées. Les évaluations sont ainsi décrites et vécues de l’intérieur. L’ouvrage effectue ensuite un retour critique en présentant les obstacles à l’évaluation partenariale (et les manières de les lever) ainsi que les conditions préalables à une évaluation efficace.

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract



Au terme de cet ouvrage, il semble utile de revenir sur deux caractéristiques essentielles de l’évaluation partenariale : la notion de démocratie et le partage des savoirs.

La notion de démocratie constitue une première caractéristique de l’évaluation partenariale. Les évaluations réalisées par l’Observatoire se sont déroulées dans un contexte indéniable de démocratie, autrement dit un contexte d’échanges, d’accords et de désaccords fondés sur un cadre de référence commun aux différents partenaires impliqués et sur l’objectif commun d’inventer les modes d’accès au futur de l’enseignement primaire genevois.

Le cadre commun de référence des évaluations est celui du nouveau fonctionnement de l’enseignement primaire tel que défini par une Commission associant partenaires sociaux et représentants de l’administration. Ce cadre, en fixant des objectifs à atteindre, délimite par la même occasion les domaines (structures, processus), les référents (autonomie partielle, efficacité, équité) et les moyens susceptibles d’être mobilisés (à coûts constants). Le dispositif d’évaluation du nouveau fonctionnement de l’enseignement primaire s’inscrit par conséquent dans un espace social où la liberté est limitée par les choix antérieurement effectués démocratiquement par les partenaires auxquels les résultats d’évaluation doivent être communiqués.

La définition du nouveau fonctionnement de l’enseignement primaire, aboutie en juin 2008 et antérieure à toute évaluation conduite par l’Observatoire,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.