Show Less
Restricted access

Apprendre : la rencontre entre motivation et métacognition

Autorégulation dans l’apprentissage des mathématiques en formation professionnelle

Series:

Jean-Louis Berger

Les avancées technologiques et les transformations du monde du travail requièrent la formation d’apprenants en mesure de se recycler professionnellement, de suivre des formations continues poussées, soit d’apprendre tout au long de la vie. Comment préparer les individus à un tel défi ? Une compétence clé pour y faire face est le développement de l’autorégulation de l’apprentissage. Cet ouvrage traite des processus d’apprentissage chez des adolescents et jeunes adultes. Le principal objet consiste à comprendre comment ces étudiants s’autorégulent, autrement dit comment les aspects motivationnels, cognitifs et métacognitifs interagissent, dans leurs processus d’apprentissage. Cette réflexion est menée à partir d’une étude portant sur l’apprentissage des mathématiques dans le contexte de leur future profession.
Show Summary Details
Restricted access

Annexes

Extract



LES LIMITES DE L’ÉVALUATION DE LA MÉTACOGNITION PAR DES QUESTIONNAIRES AUTO-RAPPORTÉS

Les réponses à certains items des questionnaires (auto-rapportés) peuvent s’avérer difficiles à cause de la complexité des processus cognitifs à engager pour donner les réponses. En effet, certains items, notamment ceux qui portent sur des aspects métacognitifs ou sur les stratégies d’apprentissage demandent une introspection qui n’est pas aisée pour tous les élèves, en particulier si ces items portent sur des habitudes au niveau des études en général. Dans ce cas, l’élève doit réaliser des généralisations en combinant ses habitudes dans différentes matières en un jugement unique. Dans leur revue de littérature sur la mesure de la métacognition, Baker et Cerro (2000) concluent à ce propos qu’étant donné le manque de preuve quant à l’existence d’une habileté métacognitive générale, les instruments d’évaluation devraient être adaptés au domaine d’intérêt. Si les questions concernent les habitudes d’études ou les stratégies au niveau d’une matière, cela est plus aisé mais il est fait appel à la mémoire à long terme de l’élève qui doit ainsi réaliser des généralisations puisqu’il n’est pas fait référence à une tâche particulière. Ceci provoque des biais de réponse et rend les informations auto-rapportées partiellement incorrectes ou imprécises. Pour résoudre ces problèmes, les items...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.