Show Less
Restricted access

Le débat interprétatif dans l’enseignement du français

Series:

Ana Dias-Chiaruttini

Le débat interprétatif est apparu en France au début des années 2000. Il accompagne le renouvèlement de l’enseignement de la littérature à l’école primaire et peut être considéré comme emblématique des changements attendus. Cette étude retrace son émergence. Elle éclaire le contexte favorable au débat dans toutes les disciplines scolaires, l’évolution des approches du concept interprétation, les apports de certains travaux, notamment les théories de la réception, ainsi que les apports des travaux sur les notions de lecture littéraire et sujet lecteur. L’ouvrage montre, par ailleurs, comment les enseignants l’intègrent dans leurs pratiques. Entre résistance, recyclage et renouveau, le format de la leçon de lecture évolue, le schéma de la communication également. Le débat interprétatif absorbe d’autres formes du discours sur les textes littéraires, se transforme et réinvente un enseignement singulier de la littérature à l’école primaire.
Show Summary Details
Restricted access

CONCLUSION DE LA TROISIÈME PARTIE

Extract



Les styles enseignants permettent, favorisent, contraignent les performances observables et observées des élèves autant que la situation de lecture et les tâches à réaliser. Ces styles s’inscrivent dans la tradition de la leçon de lecture, mais aussi dans l’histoire singulière de chaque enseignant en fonction de son rapport à l’enseignement de la littérature, de sa conception des apprentissages disciplinaires et de son approche du DI. La singularité de ces styles éclaire la variété des pratiques du genre, les tensions entre ce qui est prescrit, l’activité réelle et les transformations que le genre subit. Les tensions résultent de reconfigurations singulières du genre et des apprentissages qui lui sont associés, mais aussi de la diversité des modèles qui invitent à des approches contrastées.

Le métatexte élaboré en situation de DI montre la régularité de certaines compétences discursives qui le caractérisent: les discours hypothétique et argumentatif s’articulent à des formes paraphrastiques pour dire la lecture qui se construit à plusieurs voix avec et à partir du texte littéraire.

Texte et métatexte n’en demeurent pas moins, dans ces situations d’enseignement, des objets scolaires qui se transforment et se caractérisent par ce statut. J’ai évoqué la dérive de la narrativité, mais aussi les processus d’identification mis en œuvre pour former les élèves à une morale scolairement partagée.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.