Show Less
Restricted access

Gestes d’enseignement

L’agir didactique dans les premières pratiques d’écrit

Series:

Pier Carlo Bocchi

Cet ouvrage porte sur les pratiques d’enseignement et d’apprentissage liées à la maîtrise de la langue écrite, une compétence cruciale pour le jeune enfant. Adoptant une approche didactique, il revisite ce qui permet à l’élève d’entrer dans l’écrit, tout en examinant les caractéristiques de l’action de l’enseignant. Il dévoile, au delà du domaine de l’entrée dans l’écrit, l’univers enchevêtré et le maillage entre les phénomènes d’enseignement et d’apprentissage. Les situations didactiques et l’évolution des attentes des enseignants à l’égard des élèves sont analysées selon trois niveaux d’observation : l’année scolaire, les séances et les épisodes remarquables. Cette analyse multiniveaux permet de mettre à jour que la réussite du projet pédagogique en termes d’apprentissages est tributaire de la distribution des rôles entre les élèves. Ainsi, la persistance des élèves dans des positions défavorables à leurs apprentissages contribuerait à la fabrication des inégalités scolaires. C’est tout l’intérêt d’interroger, dès lors, les idéologies qui traversent le métier d’enseignant et le poids de certains gestes d’enseignement.
Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract



Pier Carlo Bocchi met à la disposition du lecteur un ouvrage des plus passionnants et qui s’avère de grande actualité pour la recherche en éducation. Plusieurs dimensions rendent ce livre incontournable à la fois pour les chercheurs en sciences de l’éducation, les formateurs d’enseignants et les enseignants qui sont aux prises avec des enjeux à la fois d’initiation culturelle, de socialisation et de contribution à la constitution de personnes capables d’agir sur le monde en toute conscience. Ces différentes composantes du travail enseignant sont d’ailleurs indissociables puisque les cultures se forgent dans et par la relation aux autres – pairs et formateurs – et aux institutions qui légitiment les gestes d’enseignement et d’apprentissage.

J’insisterai d’abord sur l’importance de l’objet d’enseignement dont il est question ici : l’initiation aux pratiques d’écrit. Dans la perspective socio-historique de Pier Carlo Bocchi, l’appropriation par l’élève de l’outil écriture (au sens de Brossard, 1997) est un processus décisif pour que le sujet apprenne un rapport inédit au monde (dominé jusque là par l’oralité de la première enfance), et pour que l’articulation lire/écrire ne se réduise pas à des techniques locales au profit d’une réelle entrée dans les diverses cultures d’écrit. Bien que l’auteur observe principalement l’accès à l’écriture de la langue italienne (langue 1 de l’institution concernée), il ne perd pas de vue la spécificité de l’écriture de cette langue et ce qui la distingue, par exemple, de l’écriture...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.