Show Less

Réformer l’évaluation scolaire : mission impossible ?

Series:

Edited By Béatrice Gilliéron Giroud and Ladislas Ntamakiliro

L’ouvrage présente un bilan de trente années de réformes des systèmes d’évaluation scolaire en Suisse romande. Les différentes contributions sont regroupées en deux parties. Dans la première, après un regard historicocritique des innovations, une analyse detaillée de leur mise en œuvre dans les cantons de Berne, Genève et Vaud, qui ont engagé les changements les plus ambitieux, est développée. Elle se termine par une mise en perspective des nouveaux chantiers de réformes scolaires entrepris au niveau suisse. La deuxième partie porte, de manière plus ciblée, sur quatre aspects majeurs de changements de pratiques : l’évaluation des compétences, les épreuves externes, les relations famille-école et le dossier d’évaluation. Enfin, une synthèse des contributions et une discussion concluent l’ouvrage. Les problématiques présentes et futures, liées aux réformes de l’évaluation scolaire, ainsi que la place de l’expertise pédagogique, sont mises en débat.
Ce bilan des innovations engagées en Suisse romande trouvera écho dans de nombreux autres pays traversés par les mêmes mouvements de réforme de l’évaluation scolaire.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction 1

Extract

Patricia Gilliéron Giroud et Ladislas Ntamakiliro Introduction Depuis une trentaine d’années, des moyens très importants ont été dé- ployés pour réformer l’école en Suisse romande. En matière d’évaluation du travail des élèves, un constat s’impose: les modalités traditionnelles résistent aux mouvements de réforme. Certes, les innovations engagées entre les années 1970 et 2000 ont jeté les bases d’une nouvelle culture de l’évaluation. L’observation des progrès de l’élève pour l’aider dans ses apprentissages, sans aucune intention de certifier ses performances, est devenue une pratique répandue. La suppression des notes durant les pre- mières années de la scolarité constitue un acquis peu remis en question. Les parents sont plus fréquemment et précisément informés sur les pro- grès et les résultats scolaires de leurs enfants. Les procédures de certifica- tion, de promotion d’un degré à l’autre, d’orientation dans les filières du secondaire inférieur, tendent à prendre en compte plusieurs critères et ne se limitent pas aux notes chiffrées. Mais toutes les réformes ambitieuses engagées en Suisse romande, tout comme en Belgique, en France ou au Québec, n’ont pas eu les effets escomptés, loin de là. Les innovations sont confrontées aux résistances multiples venant tant de l’intérieur que de l’extérieur de l’école (Huber- man, 1973). Les courants de réforme scolaire ne passent pas...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.