Show Less

Réformer l’évaluation scolaire : mission impossible ?

Series:

Edited By Béatrice Gilliéron Giroud and Ladislas Ntamakiliro

L’ouvrage présente un bilan de trente années de réformes des systèmes d’évaluation scolaire en Suisse romande. Les différentes contributions sont regroupées en deux parties. Dans la première, après un regard historicocritique des innovations, une analyse detaillée de leur mise en œuvre dans les cantons de Berne, Genève et Vaud, qui ont engagé les changements les plus ambitieux, est développée. Elle se termine par une mise en perspective des nouveaux chantiers de réformes scolaires entrepris au niveau suisse. La deuxième partie porte, de manière plus ciblée, sur quatre aspects majeurs de changements de pratiques : l’évaluation des compétences, les épreuves externes, les relations famille-école et le dossier d’évaluation. Enfin, une synthèse des contributions et une discussion concluent l’ouvrage. Les problématiques présentes et futures, liées aux réformes de l’évaluation scolaire, ainsi que la place de l’expertise pédagogique, sont mises en débat.
Ce bilan des innovations engagées en Suisse romande trouvera écho dans de nombreux autres pays traversés par les mêmes mouvements de réforme de l’évaluation scolaire.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Un bilan des réformes de l’évaluation du travail des élèves en Suisse romande Martine Wirthner 13

Extract

Martine Wirthner Un bilan des réformes de l’évaluation du travail des élèves en Suisse romande La Suisse romande a connu, ces dernières décennies, de nombreuses réformes relatives à l’évaluation du travail des élèves. Comment sont nées ces réformes? Quelles en ont été les raisons et les contextes de réali- sation? Que voit-on se dessiner aujourd’hui, à l’aube du XXIe siècle? Sans prétendre à un tour d’horizon exhaustif, nous tenterons de dessiner une ligne historique de ces changements et les perspectives qui s’annoncent dans ce domaine. Préambule En guise d’introduction, nous voudrions brièvement rappeler que, com- me le signale Cardinet (1991), la recherche sur l’évaluation scolaire prend son essor dans les années 1930 déjà, alors qu’apparaissent des critiques à son égard, des notes plus précisément. Quelques études ont en effet mis en évidence le manque de fiabilité des notes au baccalauréat français. La comparaison des notes de plusieurs jurys ont fait apparaître de grandes différences d’appréciation, ce qui a fait dire à Piéron (1963) – qui lui-même a effectué des expériences en docimologie – que, finalement, «la réussite au baccalauréat dépend plus de l’examinateur que de l’examiné»! (cité par Cardinet, 1991, p. 5). Par ailleurs, il a été montré que pour une même dis- cipline, dans un même degré scolaire, les moyennes de classe à des tests pouvaient varier très fortement, alors même que...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.