Show Less

L’intime et l’apprendre

La question des langues vivantes

Series:

Edited By Marie Berchoud, Blandine Rui and Claire Mallet

Les dimensions négligées des apprentissages, tel est le propos de cet ouvrage : pourquoi, en effet, ne pas aller voir du côté des « évidences invisibles » que partagent, parfois à leur insu, ceux qui enseignent et apprennent ? Quand se déploient les résultats des neurosciences et du cognitivisme, mais aussi les pratiques massives et souvent peu réfléchies issues du Cadre européen commun de référence, il nous semble urgent de nous distancier de ces discours convenus et contradictoires. Autrement dit, cet ouvrage constitue un lieu d’interrogation formative indispensable pour les enseignants et formateurs, et tous ceux qui apprennent en particulier des langues. Ce qu’on nomme couramment l’intime est en fait ce segment souvent oublié qui relie le « je » de chacun à ses motivations, désirs, attentes, projets et activités. Cet ouvrage explore donc l’intime, en s’appuyant sur des recherches et des expérimentations menées avec des publics variés : enfants et jeunes en situation scolaire, mais aussi migrants apprenant la langue du pays d’accueil, étudiants en formation pour le professorat, étudiants en immersion bilingue, bref tout individu « prenant langue en terre nouvelle »… Ainsi cet ouvrage se donne-t-il pour objectif d’étudier en profondeur les corpus, les situations et les contextes étudiés, en mobilisant de nombreux exemples, notamment issus de moments dans la classe, dans lesquels apparaît l’émergence des différentes dimensions de l’intime et du sujet apprenant.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

5. À propos des difficultés à apprendre : retour sur faits d’enquête pour des savoirs complétés - MARIE BERCHOUD 135

Extract

MARIE BERCHOUD Université de Bourgogne 5. À propos des difficultés à apprendre : retour sur faits d’enquête pour des savoirs complétés Abstract This reasearch sets forth to analyze from different points of view the data of a survey conducted among more than 200 schoolboys and girls on the difficulties to learn (title of the book, 2010). This study focuses on the oral practices as key witness of the personal development (cognitive, relational, affective) and on the case of young peo- ple who learn even when the social and family situation are challenging: Why can they succeed? Study shows that the most important determinants are the existential safety feeling, the sense of learning process, and a positive experience of successing in a specific area or activity. Further determinants at school are their perception of themselves and of each others, the perception of class speeches (advices, instructions) as personally addressed to them. 1. Des données, un contexte et un angle de vue Depuis la massification de la scolarisation en collège il y a une qua- rantaine d’années (pour la France), puis progressivement au-delà jus- qu’à l’université, le discours sur les difficultés scolaires, voire l’échec, n’a cessé de se développer, cependant que dans le même temps émer- geait, tabou des tabous pour une société civile et politique qui allait fêter les cent ans des lois Jules Ferry instaurant l’instruction scolaire pour tous (garçons et filles), l’illettrisme24. L’École républicaine au- 24...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.