Show Less

Les parents et l’école

Étude contrastive des rapports dans un contexte d’hétérogénéité culturelle

Antigoni-Alba Papakonstantinou

Le présent ouvrage se penche sur les rapports des parents à l’école primaire. Quels savoirs scolaires favorisent les parents ? Comment gèrent-ils les règles et les limites imposées par l’institution scolaire concernant leur implication vis-à-vis de l’école ? Quel type de relations entretiennent-ils avec les enseignants et comment se créent les contacts ? Menée dans un contexte marqué par une forte hétérogénéité culturelle, à savoir des écoles accueillant un grand nombre d’élèves issus de l’immigration, cette étude tente de répondre à ces questions délicates. Des facteurs comme le genre, le niveau socio-économique et éducatif, la performance scolaire et le statut d’immigré sont pris en compte dans la recherche qualitative présentée dans cet ouvrage.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DEUXIÈME PARTIE : LE RAPPORT DES PARENTS AUX SAVOIRS SCOLAIRES

Extract

DEUXIÈME PARTIE LE RAPPORT DES PARENTS AUX SAVOIRS SCOLAIRES 49 CHAPITRE 1 Les parents et les savoirs scolaires au sein d’une école remise en question 1. L’école primaire en mutation 1.1. Face à une désinstitutionalisation de l’école primaire ? Considérée comme la base de l’éducation, la première source de con- naissances concrètes pour les enfants et un des piliers de la socialisation, l’école primaire a longtemps fait l’objet de recherches pédagogiques et a constitué un point de référence pour un grand nombre de théories socio- logiques. Dans le cadre de la présente étude, l’école primaire occupe une place importante, car elle se trouve au centre de nos questionnements scientifiques et l’examen de ses fonctions peut s’avérer un outil précieux pour mieux comprendre les rapports que les parents entretiennent avec les savoirs scolaires, l’institution scolaire et les enseignants. Pour J.-P. Terrail, la définition des missions de l’école est une question fondamentalement po- litique, pour une part, qui dans une société démocratique, devrait être débat- tue et tranchée par le débat public. Pour une autre part, ces missions s’organisent nécessairement autour d’un socle commun, d’un noyau dur qui n’a pas à tirer sa légitimité du consensus démocratique, car il s’impose à toute forme d’organisation sociale, à toute culture nationale. Il est d’avis que « le flou sur les objectifs réels de l’école continue de régner » car « les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.