Show Less
Restricted access

Insects in Literature and the Arts

Series:

Edited By Laurence Talairach-Vielmas and Marie Bouchet

This bilingual collection of essays (in English and French) looks at entomology and representations of insects from a scientific, historical, philosophical, literary and artistic viewpoint.
The contributions illustrate the various responses to the insect world that have developed over centuries, concentrating upon the alien qualities of insects – a radical otherness that has provoked admiration and fear, or contributed to the debates over humans’ superiority over animals, especially during the evolutionary theory controversy, or in today’s ecological debates. Insects not only helped shape new discourses on nature and on the natural world, but their literary and artistic representations also reveal how humans relate to their environment.
Show Summary Details
Restricted access

Des scarabées et des hommes. Histoire des coléoptères de l’Égypte ancienne à nos jours (Yves Cambefort)

Extract

Histoire des coléoptères de l’Égypte ancienne à nos jours

Yves CAMBEFORT

Pour le profane, la nature n’est qu’un vaste désordre. Le biologiste y découvre un ordre sous-jacent ; mais il admet en même temps qu’une telle structure n’est due qu’à des réponses particulières, de nature purement matérielle, aux contraintes du milieu. Le monde tout entier n’est considéré à l’heure actuelle que comme le produit de phénomènes physiques. Une telle conception est diamétralement opposée à celle des sociétés traditionnelles, pour qui tous les éléments du monde, du plus grand au plus petit, font intervenir en permanence la volonté des dieux. Il y a donc eu, dans tous les domaines de la connaissance, un passage de la connaissance sacrée à la science profane, d’une vision ‘enchantée’ du monde au désenchantement qui règne aujourd’hui.1 J’ai voulu étudier ici les modalités de ce passage dans le cadre d’un groupe zoologique particulier : les coléoptères, le plus riche en espèces de la nature actuelle. Les coléoptères sont encore abondants de nos jours, dans tous les milieux, et ils devaient l’être plus encore autrefois. Tous les entomologistes ont en mémoire le mot du biologiste John Burton Sanderson Haldane (1892-1964) : interrogé sur le point de savoir si ses études biologiques lui avaient apporté quelque aperçu original concernant la nature de Dieu, il répondit qu’Il semblait avoir ‘un go...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.