Show Less
Restricted access

Multilingualism as a model: Fifty-four years of coexistence of English and French with native languages in Cameroon / Modèle de multilinguisme : Cinquante-quatre années de coexistence de l’anglais et du français avec les langues maternelles au Cameroun

Series:

Lozzi Martial Meutem Kamtchueng and Pauline Lydienne King Ebéhédi

The authors in this volume study various facets of the long-term coexistence of French and English with native languages in Cameroon. This coexistence has many linguistic, educational and political implications. The data analyzed in the papers are collected through various methods and from various sources: questionnaires, interviews, participant observation, online sources, social media, written documents, recorded speeches and informal conversations, etc.

Les auteurs de ce volume étudient sur plusieurs facettes la coexistence de longue date entre le français, l’anglais et les langues maternelles au Cameroun. Cette cohabitation offre beaucoup d’implications linguistiques, éducatives et politiques. Les données analysées par les différents contributeurs ont été collectées au moyen de méthodes et sources diverses : questionnaires, interviews, observations participantes, sources internet, réseaux sociaux, documents écrits, discours enregistrés et conversations informelles, etc.

Show Summary Details
Restricted access

L’enrichissement de l’anglais camerounais par le français (Edmond Biloa)

Extract

← 20 | 21 →

Edmond Biloa

Département de Linguistique et Langues Africaines, Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines, Université de Yaoundé I, Cameroun

L’enrichissement de l’anglais camerounais par le français

Résumé: La cohabitation au Cameroun des deux langues officielles que sont l’anglais et le français a engendré la francisation de la langue anglaise. Cette francisation semble être favorisée par le poids démographique des locuteurs francophones, le discours administrativo-politico-gouvernemental, majoritairement francophone, la proximité réelle ou apparente de la France, par opposition à l’éloignement réel ou apparent du Royaume-Uni. La francisation de l’anglais au Cameroun tient à la situation d’une communauté anglophone minoritaire dans un pays où l’immense majorité de citoyens sont potentiellement francophones. Cette francisation se manifeste linguistiquement à travers l’usage de gallicismes lexicaux, des acronymes, l’emploi des prénoms féminins aux suffixes français, les termes en usage dans l’administration camerounaise, les formes d’appellation ou de salutation.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.