Show Less

Le développement du langage observé chez un enfant bilingue

Commenté et annoté par Pierre Escudé

Series:

Escudé Pierre

Comment se comporterait un enfant mis en présence de deux langues qu’on lui parlerait également ? Cette interrogation, à l’aube d’un 20 e siècle où le bilinguisme est accusé de déformer chacune des langues en jeu et d’être une plaie sociale dans une Europe farouchement nationaliste, trouve sa réponse dans la thèse de Jules Ronjat. Pendant cinq ans, le linguiste va étudier les comportements langagiers et comportementaux du petit Louis, confronté à deux langues familiales : le français et l’allemand. Un siècle plus tard, la réédition de cet ouvrage pionnier sur le bilinguisme est d’une formidable actualité pour la linguistique générale et expérimentale, la pédagogie et la politique éducative, dans un monde marqué sans complexes par le multilinguisme. Cette nouvelle édition associe des notes scientifiques à une réflexion ouverte aux futurs professeurs comme aux familles que les enjeux éducatifs du bilinguisme précoce fascinent et interrogent.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

III LE BILINGUISME A-T-IL RETARDE L’ACQUISITION D’UNE PRONONCIATION CORRECTE ?

Extract

58 III LE BILINGUISME A-T-IL RETARDE L’ACQUISITION D’UNE PRONONCIATION CORRECTE ? § 22. – On a vu au § 7 que Louis a acquis deux systèmes articulatoires distincts, que sa prononciation est en allemand et en français celle d’un enfant indigène. On verra aux §§ 34-38, 46 que les emprunts authentiques de langue à langue en matière de vocabulaire et de syntaxe se réduisent en somme à peu de chose et n’affectent pas la correction générale du langage, que de bonne heure notre sujet a pu s’exprimer très convenablement dans les deux langues à peu près comme le fait dans une seule la moyenne des enfants monoglottes (nés dans des milieux cultivés) dont les parents s’occupent assidûment, et que de très bonne heure il a pu faire, non certes des traductions, mais d’exactes transmissions de messages d’une langue dans l’autre. Ces résultats avantageux ont-ils eu momentanément une contrepartie défavorable ? Ce travail, double dès les débuts, d’apprentissage de la parole a-t- il produit une compensation d’efforts ? Après ce que je viens de dire on ne peut plus guère chercher cette contrepartie ou compensation que dans un retard apporté à l’acquisition d’une prononciation correcte77, sensiblement équivalente à celle des adultes. En d’autres termes, la collection de phonèmes que Louis possède dans chaque langue est-elle moins étendue ou moins bien composée – c’est à dire en quantité et en qualité moins semblable à une collection d’adulte – que celle dont disposent en gén...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.