Show Less
Restricted access

Le jugement professionnel, au cœur de l’évaluation et de la régulation des apprentissages

Series:

Lucie Mottier Lopez and Walther Tessaro

Le jugement professionnel est au cœur des pratiques d’enseignement. Il représente un enjeu crucial pour l’évaluation formative et certificative des apprentissages des élèves. Il oriente le regard sur les compétences professionnelles nécessaires à l’exercice d’une évaluation pédagogique de qualité, inscrite dans un cadre éthique et déontologique. À travers le jugement professionnel, l’ouvrage a pour objectif de mieux comprendre le caractère complexe de l’évaluation située des apprentissages des élèves. Les chapitres présentent des recherches menées dans différents ordres d’enseignement et contextes de formation. Les auteurs ont choisi diverses entrées de problématisation : pratiques de notation, implication de l’élève dans l’évaluation, régulations dans des situations d’évaluation de compétences, négociation des cultures d’évaluation y compris au-delà de la salle de classe.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract

de la deuxième partie

Dans un contexte de mutations culturelles, scientifiques, technologiques, le redéploiement de l’évaluation ouvre un chantier pédagogique de grande actualité. On peut penser qu’un mouvement de repositionnement est à l’œuvre. Dans Petite poucette, Serres (2013) décrit une nouvelle ère qui incite à tout réinventer, et notamment la manière d’enseigner. Il en appelle à une logique du tiers-instruit qu’il prônait déjà dans son ouvrage de 1992: «le but de l’instruction est la fin de l’instruction, c’est-à-dire l’invention. […] L’invention seule prouve qu’on pense vraiment la chose qu’on pense, quelle que soit la chose. Je pense donc j’invente, j’invente donc je pense» (p. 147).

La fièvre de la notation et de l’évaluation, qui semble aujourd’hui s’être emparée des institutions et du monde politique, peut être vue comme étant à la fois le signe d’une vieille pédagogie qui s’épuise et celle d’une nouvelle qui se cherche. Dans notre environnement en constante évolution, les rapports à l’école, au savoir, à l’enseignant ont changé. Ce dernier n’est plus – et heureusement – le seul relais des savoirs qui, aujourd’hui, sont partout distribués dans des supports et outils physiques, technologiques, culturels. Autrement dit, l’enseignant n’est plus la seule autorité. Son jugement n’est plus considéré comme le seul légitime quand il s’agit de se prononcer sur les apprentissages et acquis réalisés par les élèves.

L’essai de Serres (2013) est certainement significatif des nouvelles...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.