Show Less
Restricted access

Repenser la justice dans le domaine de l’éducation et de la formation

Co-édition avec l'Institut National de Recherche Pédagogique.

Series:

Jean-Louis Derouet and Marie-Claude Derouet-Besson

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, des objectifs d’égalité gouvernent les politiques d’éducation. L’école est un des instruments sur lesquels l’Etat providence a appuyé sa mission de redistribution. Cette définition est en crise. Les débats montrent que l’idéal d’égalité n’est qu’une définition possible de la justice. D’autres modèles existent : l’objectif de rendre compte au citoyen de la qualité du service public ; l’obligation de résultat qui permet au pays de réussir dans la compétition internationale ; la reconnaissance des différences, celles du handicap ou des origines ethniques, religieuses et culturelles ; l’épanouissement des enfants et le respect de leurs droits, etc.
L’ouvrage confronte ces revendications, en identifie les références et les situe dans la recomposition parallèle des formes de la justice et des formes de l’Etat liée à la mondialisation. Il propose donc un large parcours : un dialogue entre histoire, sociologie de l’éducation, sociologie du travail et psychologie ; une mise en perspective internationale ainsi que l’appel à des experts proches du politique.
Contenu : Jean-Louis Derouet/Marie-Claude Derouet-Besson : Crise du projet de la démocratisation de l’enseignement ou crise d’un modèle de démocratisation ? Les recompositions parallèles des formes de l’Etat et des formes de justice – François Dubet : Les dilemmes de la justice – Marie Duru-Bellat : Incertitudes et effets pervers de l’inflation scolaire – Pierre Caspard : L’école, les ouvriers et les ouvrières : quel ascenseur social au siècle des Lumières? – Antoine Prost : Mixité sociale et démocratisation : l’enseignement secondaire entre les deux guerres – Bernard Lahire : Inégalités, dispositifs scolaires et dispositions sociales : approches sociogénétiques – Jean-Yves Rochex : Repenser l’une par l’autre exigence de culture et exigence de justice sociale : vers une sociologie du développement cognitif ? – Stanislav Štech : De la justice statistique à la justice libérale : le cas d’une société post-égalitaire – Luciano Benadusi : L’équité dans l’éducation et la crise de l’Etat-providence – Sally Tomlinson : Education et justice sociale dans une société de l’après Etat-providence – Sharon Gewirtz : Le nouveau parti travailliste et la Troisième Voie en éducation : tensions autour des zones d’action éducatives – Eric Verdier : Education et formation tout au long de la vie : une rhétorique européenne, cinq régimes d’action – Agnès van Zanten : La fin de la méritocratie ? Les stratégies éducatives des classes moyennes – Bernard Perret : Le développement du capital social comme critère d’évaluation des politiques éducatives – Pierre Merle : Figures de l’injustice à l’école – Claude Seibel : Planification et éducation : de la quantité à l’équité ? – Jean-Richard Cytermann : Mise en œuvre de la loi organique aux lois de finances et justice éducative – Michel Lallement : Relations de travail, justice sociale et politiques du contrat – Ivor Goodson : L’interrogation des réformes éducatives : la contribution des études biographiques en éducation – Jean-Claude Barbier : Pour une autre approche des différences culturelles : l’exemple du Danemark – Romuald Normand : Mesurer la justice en éducation : esquisse d’une arithmétique politique des inégalités – Anne Van Haecht : Repenser le partage des bénéfices : quel projet de dynamique sociale ? – Jean-Emile Charlier : Les exigences de justice et de solidarité amenées par la mondialisation de l’éducation – Jean-Louis Derouet : Pour un nouveau projet de démocratisation : retour aux fondements de la philosophie politique de l’éducation, récupération de l’expérience des acteurs et éloge du bricolage.