Search Results

You are looking at 1 - 2 of 2 items for

  • Author or Editor: Thierno Guèye x
Clear All Modify Search
Restricted access

Thierno Guèye

Ce livre se propose de réaliser le projet ambitieux d’établir les fondements d’une épistémologie des nanotechnosciences. Il s’agit d’une analyse de philosophie des sciences portant sur cet objet nouveau et de grande importance scientifique, économique, politique et sociale.

Cet ouvrage dresse un paysage détaillé des questions épistémologiques que posent les nanotechnosciences et cherche, chez les philosophes des sciences qui proposent des théories du changement scientifique, les moyens de répondre à ces questions.

Compte tenu des conclusions de Guèye selon lesquelles aucune des théories philosophiques actuelles ne répond vraiment aux questions épistémologiques soulevées par l’avènement des « nanotechnologies », il suggère quelques pistes pour dépasser les limites des épistémologies contemporaines, en s’appuyant sur la philosophie du langage d’Austin et sur la praxéologie de Denis Vernant.

Dans cette contribution majeure au débat scientifique sur les nanotechnosciences, il procède à l’examen des principales théories philosophiques du changement scientifique dans le but de décider de leur capacité à prendre en charge les changements introduits par l’apparition des nouvelles technologies de « l’infiniment petit ». Ce projet philosophique tire son intérêt et sa pertinence du fait que l’apparition des « nanotechnologies » constitue un changement phénoménal, et qu’il est important de disposer d’une théorie du changement scientifique qui en rendît compte.

Un autre thème majeur de ce livre est celui de la place de la recherche de la vérité dans les nanotechnosciences. Même s’il s’agit d’un thème trop vaste, Guèye l’affronte cependant sans détour dans ce livre. La problématique du rapport entre science et technologie y est abordée plus franchement.

Restricted access

Thierno Guèye

Ce livre est une critique du consensus autour d’une sorte d’indéfinissabilité des « nanotechnologies » qui autoriserait chaque acteur à forger sa propre définition. C’est pourquoi, dans cet ouvrage, l’auteur s’est engagé à faire ressortir les débats autour de l’histoire du concept, de l’étymologie et de la prolifération des définitions influencée par les rivalités économiques, les enjeux stratégiques et les intérêts hétérogènes des acteurs. L’auteur cherche à dépasser ce relativisme convenu en mettant l’accent sur les instruments technologiques qui nous ont permis de contrôler physiquement les réalités à l’échelle nanométrique et de privilégier la prise en compte des changements de propriétés inhérents à l’échelle quantique où se déroule toute activité véritablement nano. Ce livre s’adresse à la fois aux chercheurs, aux étudiants et aux curieux désireux d’en savoir un peu plus sur cette technoscience révolutionnaire et les débats qui en ponctuent le développement.